Il faut parler « Homard »

HUMEUR DU JOUR

Il FAUT PARLER « HOMARD »

Après avoir planché sur Mister Homard et Docteur Ecolo, je souhaite carrément suggérer l’idée de parler en « Homard », ce serait
« Une langue qui ferait toujours référence
A ce crustacé curieux
Un drôle de fruit de la mer
Qui a la vertu de foutre en l’air
La vie des puissants
Ceux qui ont oublié tout un pan du dictionnaire
Qui comporte des mots simples et
Que j’aime et que je comprends »
Pour parler comme Baudelaire…

C’est l’HUMEUR d’aujourd’hui, on embarque.

1 – J’ai l’habitude de dire
La simplicité est beauté et
La beauté est simplicité
Il ne s’agira donc pas de convoquer le vocabulaire savant que tant de semi habiles mobilisent pour impressionner, pour vouloir avoir l’air, même s’ils n’en ont pas (Brel).
Je veux référer à des mots comme : responsabilité, probité, dignité, honneur, mais aussi honnêteté, engagement, intégrité, respect, pudeur, et FRA-TER-NITE…
A chacun après de trouver le lien avec le curieux crustacé.

2 – Je vais essayer de vous aider , après une recherche sur Google
Exemples :
– C’est un grand crustacé marin décapode aux pattes antérieures armées de grosses pinces
– Do you like lobster? Lobster, c’est homard en anglais, tête de mule!
– Sa chair est très prisée
– L’intolérance au homard n’existe pas : en plus d’être indigne, mister Homard est un menteur
– Avec quel breuvage l’accompagner?
– Comment il s’accouple, est-il homme ou plutôt tortue, je veux parler de la rapidité du rapport?
– Est-il aphrodisiaque?
– Quelle recette? Avec quelle sauce?
– Et enfin celle-là : « Le vrai gourmet est celui qui se délecte d’une tartine de beurre comme d’un homard grillé ». Putain! Comme c’est bien dit!
Mais oui tête de mule, c’est KAFKA!

3 – Même si j’ai évoqué dans une HUMEUR passée les non-dits de la loi sur la haine en ligne, loi qui entre-temps a été adoptée, je veux insister sur l’idée qu’il ne faut pas se laisser impressionner par ce juridisme de façade et mal intentionné.
Plus que jamais, je vais m’éclater autour de tout ce qui bouge.
En plus,
Je prends mon pied
Cela me plaît et
c’est ce que je fais

Eh oui! je suis un vilain et je fais partie de « ceux qui sont rien », enfin « les gaulois réfractaires » tête de mule!

4 – Le premier ministre danois, le libéral Lars Lokke Rasmussen, je ne parle pas du cycliste, d’autant que nous sommes en plein tour de France, a perdu les législatives.
En garçon bien éduqué, qui a le sens de l’éthique, il a reconnu sa défaite aux législatives.
Il est rentré chez lui à pieds, avec pour tout bagage, un sac à dos.
C’était beau à voir, et cela nous réconcilie avec, l’homme, enfin normal, tête de mule!

Conclusion :
A une sénatrice qui s’exprimait sur les homards, j’ai répondu agacé, parce que je ne fait plus confiance aux politiques depuis longtemps déjà :
Mais madame, on s’en fout des homards. Le vrai problème c’est les privilèges exorbitants d’élus que vous tenez à sauvegarder, toutes tendances confondues. Il en est du cumul de retraite, du niveau de salaire, de la réserve parlementaire, et des assistants, du cumul des mandats…
Voyez ce qui se passe en Norvège et au Danemark, réveillez-vous bon sang, l’ancien régime c’était avant.

Une pensée de Gibran à méditer : « La pauvreté est une erreur passagère alors que la richesse excessive est une maladie chronique ».
J’en suis indemne, Dieu merci!

Tout le monde descend.
Une bonne journée!
Au prochain délire!

par Khaled Slougui

Suivez-nous