L’actualité et moi

HUMEUR DU JOUR

L’ACTUALITE ET MOI

Cette semaine, j’ai été assez pris, pour mon bonheur. J’ai horreur d’être inactif, je peux même en souffrir; mon combat premier, c’est celui que je livre contre moi-même, et c’est de ne pas m’ennuyer. La semaine prochaine sera plus chargée encore, tant mieux! Ma drogue favorite c’est d’être occupé.
Je n’ai donc pas été bavard entre temps sur les réseaux, mis à part ma lettre à Barbara. Elle a ému, elle a fait rêver, certains en redemandent, et moi cela me conforte dans ma conviction de continuer à suivre mon chemin de petit bonhomme en étant moi-même.
Oui! Dans un monde de brutes, les gens ont besoin de flux immatériels, de courants d’énergie positive; ils aiment être titillés du côté de l’ordinateur neurophile qui leur sert de cerveau, l’expression est de mon pote Ferré dans la « solitude »;
mais aussi entre aorte et ventricules; d’autres diraient plus concrètement que les mots amitié, amour, tendresse, rêve, douceur, partage, soutien, aide…leurs font du bien. J’en suis.
Pour l’HUMEUR du jour, je n’ai pas un sujet en particulier, alors je vais me rabattre sur les quelques commentaires que j’ai pu émettre sur l’actualité de la semaine.

1 – Moi, j’essaie de semer le doute (mon credo), et en cela je suis l’exhortation de Marx « il faut douter de tout ». Les deux versions du POURQUOI me font mouvoir face à des faits et des évènements donnés. Pourquoi? En un seul mot et en tant qu’il explique la cause. Et POUR QUOI? En deux mots et en tant qu’il éclaire sur la finalité, le but. Même si un lien dialectique existe entre les deux.
Donc ici et maintenant, j’ai voulu appliquer cette lecture à Jupiter, à propos de la libération des otages qui s’est avérée être en fin de compte une catastrophe.
Si à chaque fois que les forces de sécurité libèrent un nombre d’otages, ils perdent la moitie de leurs effectifs, mieux vaut se rhabiller et rentrer chez soi, ce n’est pas efficace.
Mais revenons à l’opération elle-même, et là deux questions me viennent à l’esprit, je vous les soumets : pourquoi cette opération dans ce contexte précis? N’aurait-elle pas pu être ajournée, retardée, prévoir plus de temps et de préparation?
Et pour quoi a-t-elle été entreprise, envisagée? Dans quels objectifs?
Le battage médiatique autour de l’évènement, la tournure qu’il a prise, les réactions des uns et des autres, l’exhumation de l’unité nationale… sont autant d’éléments, on ne peut plus éclairants sur les réponses à apporter.
Mon idée est faite, non sans quelque doute; je vous laisse vous faire la vôtre souverainement.

2- Hier, un bombardement sauvage, inhumain a visé le Yemen martyr; il a été l’oeuvre du satan Saoudien. Sans réflexion aucune, j’ai réagi en ces termes :
 » Pourquoi le droit d’ingérence, cette invention maléfique, n’est pas convoqué dans ce cas. Il faut dénoncer l’occident criminel et inhumain (je vise les gouvernants et décideurs, non les peuples), qui détruit des pays sans état d’âme, il en est de l’Irak, de la Lybie…
Qui peut croire que l’ingérence a pour but l’instauration de la démocratie et des droits de l’Homme ?
Si tel était le cas, pourquoi les monarchies crapuleuses n’ont jamais été inquiétées, malgré leur implication directe dans la propagation et le financement de l’intégrisme et du terrorisme à l’échelle mondiale ? Et dans l’implantation de l’islamisme en occident?
Sans parler du mépris des droits de l’Homme au niveau national.
Décidément, le dieu intérêt est surpuissant, il dicte sa loi.Oui! Il faut semer le doute. Non! Malheureusement, il n’y a pas de vaccin contre la crédulité.
Je ne veux pas être crédule, et un « mot ne m’est pas promission » comme dit la chanson.
Au même moment, Macron nous menace de neutraliser l’islam politique. Pourquoi, on n’attaquerait pas ces pays qui sont le berceau de l’islamo terrorisme. Hier, je lisais le livre d’un vrai journaliste américain, Eric Laurent, il y décrit les liens Bush- Ben Laden « la guerre des Bush, les secrets inavouables d’un conflit »; le titre est très révélateur. En vérité, les medias ne disaient rien. La stratégie est toujours la même avec Trump.
A qui le tour? A ce stade du capitalisme où la guerre est l’instrument élu du développement.

3 – La fille d’un ami a été empêchée par un chauffeur de la RATP de monter dans le bus, elle portait une mini-jupe, ce à quoi j’ai répondu : Il ne faut pas non plus se noyer dans un verre d’eau. J’ai expliqué qu’il s’agit là d’une atteinte à une liberté fondamentale. La RATP doit réagir avec autorité et fermeté. Il faut virer cet énergumène.
Quant à la CGT, sa réaction a été pitoyable. Ce syndicat a perdu ses prolétaires; qu’à cela ne tienne, il les remplace par les islamistes qui sont dans une stratégie d’entrisme à grande échelle. L’islam, un filon vous dis-je.

Je mets fin à mon incontinence verbale de ce jour, non sans vous inviter à méditer ce passage du « Prince » de Machiavel, dans le chapitre (Comment il faut éviter le mépris et la haine?)
« Si l’on n’enlève aux hommes ni leurs avoirs, ni leur honneur, ils vivent contents ». Mon clin d’oeil aux amis algériens

Un bon Dimanche!
En attendant la prochaine HUMEUR.

0

par Khaled Slougui

Suivez-nous