Le machisme d’Etat

HUMEUR DU JOUR

LE MACHISME D’ETAT

Il y a exactement quarante huit heures, j’étais en train de manger en famille une chorba avec de la galette faite maison, et des bricks, pour le dîner; je regardais en même temps le journal télévisé de TF1. Je m’éclatais, quand la journaliste annonça une information avec l’air de vouloir nous dire : retenez bien l’évènement, ça se passe chez nous, malgré le caractère inédit, incongru, incroyable, énorme, inimaginable, presque insolite…Que cela décèle.
L’équipe de France féminine de football, était en pleine préparation du mondial de foot qui, cette année, se déroule chez nous. Elle avait pris ses quartiers à Clairefontaine, et entamait la dernière phase qui selon les spécialistes peut s’avérer vraiment décisive.
Quand l’ordre est tombé de déménager, de changer de lieu d’entrainement, de résidence, d’aller voir ailleurs…etc.
Et pour cause.
L’équipe nationale masculine de football, Mbapé, Griezman et leurs coéquipiers allait débarquer, en prévision d’un match amical avec la Bolivie.
Eux sont habitués du lieu, ils ne peuvent pas changer d’habitude, et puis il y a un standing de rigueur pour les stars. même si il n’y a aucun enjeu, vu que c’est un match d’entraînement.
Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une société où la hiérarchie est observée scrupuleusement. Il me souvient d’avoir aperçu a la télé une altercation entre deux ministres pour non respect de l’ordre protocollaire, genre je suis le 4 et tu es le 5. La-haut, ça ne vole pas très haut.
Les filles ont donc été virées sans ménagement, comme des malpropres, de droit, pour un autre endroit qui n’a d’ailleurs pas été précisé.
Les quelques rares personnes interrogées sur le sujet ne semblaient pas du tout être surprises, ni choquées.
Moi, j’ai failli m’étrangler, en réalisant le scandale que cela représente et la facilité avec laquelle on pratique un traitement discriminatoire et inadmissible envers les femmes.
On en est encore là! Remarque ma femme dégoûtée.
C’est une honte! un comportement de machos de la pire espèce, dont on peut se demander à quel stade de la civilisation il peut correspondre?
Sauf que, en l’espèce, il s’agit d’un machisme d’Etat.
Marlène Schiappa et sa collègue des sports sont aux abonnés absents, aucune réaction, silence radio, la normalité règne. J’ai traqué l’info sur les réseaux sociaux, les médias, elle est absente ou au mieux insérée dans un entrefilet qu’il faut vraiment chercher pour le repérer.
Bien sûr, ce ne sont pas les bigots de tout bord qui se mobiliseraient pour des faits de cette nature. C’est plus porteur de défendre le droit des femmes islamistes (je n’ai pas dit musulmanes) à nager dans les piscines publiques avec le burkini, et à participer aux sorties scolaires avec leurs voiles.
Quant aux féministes islamistes elles-mêmes, elles ne se sentent concernées par les revendications des femmes que lorsqu’elles sont religieuses. Du reste, elles s’accommodent très bien de l’ordre imposé.
Bref, Il ya du travail dans ce pays pour en arriver à une stricte application de l’article1 de la déclaration des DDHC  » Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit « ; ou de l’article3 de la constitution  » la loi garantit à la femme dans tous les domaines les même droits que ceux de l’homme « .
Dans mes formations, j’ai souvent rappelé à l’intention des femmes comment leurs droits ont évolué en France depuis la seconde guerre mondiale.
Cela suscite surprise, étonnement, et indignation.
Voici des dates significatives :
– 1944 : les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes
– 1965 : la loi autorise les femmes à exercer une profession sans l’autorisation de leur mari
– 1970 : reconnaissance de l’autorité parentale partagée entre les conjoints
– 1972 : l’égalité de rémunération entre hommes et femmes est inscrite dans la loi
– 1975 : loi Veil autorisant l’IVG
– 1982 : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes. interdiction de la discrimination sexuelle à l’embauche
– 1990 : La Cour de cassation reconnaît le viol entre époux
– 1994 : Le Code penal reconnaît les violences entre époux comme circonstances aggravantes
– Loi sur la parité entre les femmes et les hommes en politique
– 2006 : L’âge minimum pour le partage des filles est porté à 18 ans, comme pour les garçons

Il est inutile d’expliquer que toutes ces lois ne sont pas appliquées au niveau requis. Il n’y a pas de quoi pavoiser.

Hier, j’ai parlé de l’Emir Abdelkader algérien comme un grand homme. Voici une de ses déclarations :  » Les trois meilleurs moments dans la vie d’un homme sont le combat à cheval, la lecture des livres, et le partage des joies avec l’épouse ».
Le partage des joies avec l’épouse, rien que ça. Décidément, il était en avance sur son temps.

par Khaled Slougui

Suivez-nous