Les non-dits de la loi sur la haine en ligne

HUMEUR DU JOUR

LES NON-DITS DE LA LOI CONTRE LA HAINE EN LIGNE

« La laïcité c’est accompagner la pratique d’une religion ». Ce n’est Pas un leader islamiste qui a prononcé cette phrase, c’est le ministre de l’intérieur d’une république laïque.
Agacé, j’ai répondu : « Pour un ministre de la république, ça la fout mal. Je lui conseille de lire « Qu’est ce que la laicite? » De H.P.RUIZ.
En demandant aux préfets de faciliter l’émergence d’instances départementales de l’Islam institutionnel, Castaner est dans la redite. Et au lieu de laisser la dite communauté s’organiser en tant que sphère privée, il se complaît dans une perpétuelle intrusion dans des domaines qui ne relèvent pas de sa compétence. Bien au contraire.
L’HUMEUR de ce jour s’attache à rappeler quelques unes de mes réparties à propos des non-dits de cette loi.

1 – Une loi sanctionnant les paroles de haine? Pourquoi pas? Encore faut-il bien identifier qui en sont les auteurs et sur quel registre ils s’appuient pour promouvoir le rejet et l’ostracisme de l’autre. Les lois existent déjà, ce qui fait défaut c’est la volonté politique pour les mettre en application. Mais derrière tout ça, il s’agit bel et bien de fracturer, de diviser la société, de susciter la montée des extrêmes, de mettre en exergue l’analyse binaire et l’indispensable perspective de rejouer le match de 2017 en 2022. A part que cette fois-ci, cela ne marchera pas, et je ne marcherai pas.

2 – « Le racisme est la chose la mieux partagée dans le monde », nous a appris Frantz Fanon. Donc pas de jalousie, puisque la propension au rejet et à la stigmatisation de l’autre est une tendance qui n’a rien de spécifique. Elle a la force de transcender toutes les formes d’appartenance.

3- Mais il faut souligner qu’aujourd’hui la pire des haines se déverse au nom du Religieux et non au nom du profane.
La pire des haines, c’est celle qui consiste à excommunier (takfir), à exercer un monopole de fait sur la religion, à légiférer à la place de Dieu.

4 – La stratégie du Religieux qui ne s’est jamais remis de l’émancipation du profane est de rendre responsable de tous les maux les laïcs. Les vraies paroles de haine sont celles proférées contre les laïcs, elles sont récurrentes.

5 – Malgré le cinéma que les intégristes de toutes les religions promeuvent pour dissimuler ce qui les rassemble dans la haine du laïc, la réalité est là, aveuglante et qui ne trompe plus personne. Il faut casser du laïc, tel est l’objectif majeur.

6 – Avant-hier, une femme voilée dans une piscine prévoyait que bientôt le problème serait réglé en se débarrassant des porcs blancs. Mais la victimisation aidant, ses propos haineux ne seront pas relevés.
Ce qui se joue en réalité, c’est l’exhumation du projet de Karim Amellal, un conseiller de Jupiter, qui préconisait l’interdiction du blasphème.

7 – Peut-on plaire à tout le monde? Jamais! En tout cas, ça n’a jamais été ma démarche. Certains vont être offusqués, d’autres ravis. Je persiste et signe.
C’est tout le sens de mon combat : dénuder ceux qui veulent prendre Dieu en otage.
« La prétention à représenter l’islam constitue un grand danger. Dans de nombreux cas, elle conduit les faqihs (clercs) à agir comme un clergé. Ils décident de l’orthodoxie d’un tel et de l’hérésie d’un autre, comme s’ils détenaient les clés du paradis et de l’enfer.
Quiconque a de telles prétentions tombe, sans s’en rendre compte, dans une forme de chirk (associationnisme), car il s’attribue un rôle de médiateur entre le créateur et la créature. Le fait est que personne ne représente l’Islam et ne parle en son nom de façon directe, indubitable et infaillible, si ce n’est Dieu et son envoyé qui transmet sa parole avec sa permission ». L’accusation d’islamophobie s’écroule donc d’elle-même.
Cette pensée de Mohamed Talbi illustre on ne peut mieux la vanité des obscurantistes décrépits, usés ou séniles, à s’approprier Dieu. Ce faisant, elle met en lumière la volonté du pouvoir de remettre en cause la laïcité, et ce n’est pas un fantasme.

8 – En macronie, le mot laïcité deviendra bientôt blasphème, d’où le slogan que j’essaie de diffuser »décomplexer la parole laïque ».
Au-delà de toutes les appartenances, les républicains devraient s’unir autour d’un enjeu considérable et décisif : la liberté de conscience, il ne faut pas badiner avec ça. Surtout qu’en face, il y a des salauds qui ont décidé de remplacer Dieu (oups! C’est de la haine?)
L’anachronisme c’est qu’aujourd’hui en Europe, les responsables sont plus permissifs et plus laxistes que leurs homologues du Maghreb. Le monde a l’envers.

9 – Les républicains de tous bords doivent répondre de façon cinglante à cette volonté de porter atteinte aux libertés fondamentales, via une loi qui signerait la fin de la laïcité. Je serai de ceux qui désobéiront. « Je tiens à mon blasphème ». c’est le mot d’ordre que je propose.

10 – L’enjeu est d’occuper le terrain, c’est ce que j’essaie de faire.
Il s’agit de réaffirmer le primat selon lequel la société n’est pas condamnée à l’enfermement dans les thèses islamistes et l’agenda qu’ils imposent.
la laïcité au marteau, pour paraphraser Nietzsche, comme horizon indépassable du vivre ensemble.

CONCLUSION :
La haine c’est le pouvoir qui en a été porteur des le début, et qui l’entretient. Il est clair que l’on assiste a une dérive autoritaire. Le capitalisme du désastre ne s’accommode plus de la démocratie. Il a besoin d’un ordre violent qui ne laisse pas d’alternative à l’allégeance et à la discipline du pouvoir.
Un ami, suite à ma dernière HUMEUR, m’a posé la question : Que faire? J’ai répondu en évoquant quelques pistes développées dans mon livre.
l’Etat doit retrouver le réflexe laïc en ramenant les islamistes sur son terrain à lui « le politique »; il doit renoncer à la représentation des musulmans, ce n’est pas son affaire; il faut qu’il oeuvre à défaire le communautarisme; il doit mobiliser la puissance publique à bon escient; il doit mettre en oeuvre à grande échelle une pédagogie de la laicité….

Pour terminer, vos réactions à ma réponse aux islamistes sur les piscines qui continuent juqu’à présent, me vont droit au coeur, elles me stimulent à poursuivre dans des mes délires, c’est le plus important pour moi.
Si je suis poursuivi pour propos haineux, vous saurez d’où cela vient et surtout pourquoi.

Ma supplique : étant fatigué et ayant besoin de changement, j’aimerais tant voir Syracuse, l’île de Pâques et Kairouan…

Un excellent journée!

Au prochain délire!

par Khaled Slougui

Suivez-nous