L’islamophobie, un concept vite de sens, Acte I

HUMEUR DU JOUR

L’ISLAMOPHOBIE, UN CONCEPT VIDE DE SENS
Acte I

Tout le monde connaît mon engagement sur la question de la radicalisation et de la défense des valeurs de la république.
Un tel engagement suscite inévitablement un positionnement sur le sujet de l’islam et de son dévoiement, sa négation , l’islamisme.
Si pendant toute la période qui a accompagné ce que j’ai appelé la marche de la honte et du déshonneur, j’ai été plutôt silencieux sur FB, Il n’en a pas été de même sur Twitter où chaque jour j’ai publié un minimum de quatre à cinq tweets, ce qui fait en tout des dizaines de prises de position touchant à peu près à tous les aspects concernés par la problématique sous-jaçante : la place de la religion musulmane en France.
Ma défense d’une laïcité intransigeante et assumée ne laisse aucune place à l’entourloupe, l’ambiguïté et le double discours. D’autant qu ‘en général, un lien dialectique existe entre la confusion sémantique et la confusion de pensée.
Elle s’inscrit sans hésitation dans la perspective tracée par Jacques Berque, catholique jusqu’à sa mort, dans sa magistrale traduction du coran : le débat entre un islam des Lumières et un islam obscurantiste.
L’objet de cette HUMEUR est de synthétiser ce positionnement en insistant sur les analyses les plus marquantes, celles qui ont fait réagir le plus mes lecteurs.

1 – Pour mon malheur, j’ai connu l’islam avant de connaître les trafiquants et les contrebandiers de l’Islam CCIF, UOIF, et autres…L’islam n’est pas une race, c’est une religion dont nul n’a le monopole; elle transcende l’appartenance nationale, la langue, la culture, la couleur…

2 – Réduire 6 millions de musulmans à 13000 manifestants est une imposture, un déni de citoyenneté. Cette marche du déshonneur et de la honte restera dans les annales. Elle marque « le début de la fin » de ceux qui ont fait de l’islam une politique, et un business au nom de Dieu.

3 – L’islamophobie est un concept vide de sens que je récuse avec force détermination, car il a été construit par ceux qui refusent de s’intégrer à la république, et tentent de saper les fondements des valeurs de cette république : acceptez nos demandes neoreligieuses sinon vous êtes islamophobes. A d’autres! Ce chantage ne marche plus, pour la simple raison que l’écrasante majorité des citoyens de confession musulmane n’ont pas de demande spécifique. Surtout pas religieuse.

4 – Les masques tombent. Dès qu’ils sont acculés, les enragés de Dieu retournent vers leur registre : faute d’arguments, ils brandissent l’apostasie et la mécréance. Mais je ne vais pas leur répondre, j’ai une idée autrement plus haute, plus élaborée de l’échange intellectuel.

5 – Les souffrances des musulmans relèvent d’un fantasme élaboré et entretenu par les islamistes. En prenant en otage les textes et les hommes, l’islamisme exprime la vraie menace pour les musulmans et l’islam, mais aussi l’ensemble des citoyens : un projet totalitaire.

6 – Les « musulmans » doivent refuser l’abdication à un islam manipulé et qui continue à l’être à des fins qui n’ont rien à voir avec la religion, on l’a souvent dit. Récuser le concept d’islamophobie, c’est s’inscrire dans une logique de critique du cléricalisme au sens de Victor Hugo, en opposition à la religion vraie.

7 – « Dieu voulait que l’islam fût une religion, les islamistes en ont fait une politique , « Melenchon, Plenel et Benbassa » devraient lire le livre de Med Saïd Hashmawy « L’islamisme contre l’islam ». Cela les sortirait de l’ignorance crasse de l’islamisme qui menace et l’islam et les musulmans.
Il est sans doute utile de leur rappeler les propos du ténébreux professeur du lycée « Averroes »: les principes de démocratie, de modernité, de laïcité ne constituent pas des horizons indépassables ». Oui! les gens peuvent avoir la haine des islamistes (j’ai pas dit musulmans), en entendant cela.

8 – Un proverbe bien algérien dit en substance : « le deuil fut immense, alors que le mort n’était qu’un rat » (El mandba kbira ouel mayit far); cela s’applique parfaitement à la marche de la honte et du déshonneur. Mélenchon et la CGT, on les savait finis de puis longtemps, c’est un peu la bête qui agonise.
Tout ça pour ça! Ne nous affolons pas, cette manifestation du a été un flop pour ses initiateurs. Mon calcul donne le chiffre de 2/1000, c’est à dire que 2 musulmans s’acharnent à représenter un millier. La situation se gâte pour les imposteurs.

9 – Mohamed Arkoun, l’auteur du concept lumineux de « clôture dogmatique », déclare sans tergiverser : « Les islamistes assignent de nouvelles fonctions, areligieuses, voire antispirituelles, à l’islam ». Oui ceux qui vont manifester doivent se rappeler que ce sont les vrais islamophobes.
La pire des haines, le pire des racismes c’est celui pratiqué par les islamistes vis-à-vis des autres musulman(es).
 » S’afficher avec des antirépublicains est antirépublicain ». Les citoyens de confession musulmane et surtout les citoyennes sont les véritables victimes de la haine islamiste
La Xénophobie est du côté des islamistes.
Alors que personne ne peut, en principe, se vanter de représenter l’Islam et les musulmans, et donc juger de ce qui est conforme ou pas à la doctrine, il serait très habile de retourner l’argument de l’islamophobie contre ses propres auteurs
Retourner l’argument de l’islamophobie contre ses propres auteurs, c’est ce qui ferait d’eux les vrais « islamophobes », pour cause de dévoiement, de dénaturation, de caricature, voire de travestissement de la religion vraie.

10 – Ironie de l’histoire! Dans les années 80-90, on excommuniait quelqu’un en le taxant de communiste. Aujourd’hui, les trafiquants et contrebandiers de l’islam filent le grand amour avec toutes les mouvances de la gauche. Ou comment Marx a été enterré sans vergogne : honte à eux.
Il faut ôter l’argument islam aux islamistes et les déposséder du monopole du sacré.
Loin de l’incantation fruste et vulgaire, il y a des paroles qui célèbrent la beauté et la douceur, la science et le savoir, l’esthétique et le raffinement, la contemplation et la spiritualité…Et il ne s’agit pas de posélytisme.

conclusion : Ce qui m’attriste le plus, c’est de constater que des algériens supposés être vaccinés contre l’islamisme, tombent dans le piège de l’islamophobie. Sans doute un complexe difficile à expliquer
On est sur des clichés et des fantasmes outre méditerranée. Le danger c’est que cela rejoint la rhétorique des islamistes. Cela fait bientôt 30 ans que je vis en France et je rencontre des milliers de musulmans qui résident en France, ils sont intégrés, heureux et ne souffrent d’aucun des maux qu’on leur plaque à leur insu. Et puis cessons l’hypocrisie, je n’ai pas vu de plus racistes que nos pays d’origine qui n’admettent aucune différence. Noirs et blancs ne se marient pas entre eux, de même que « arabes » et mozabites. Je ne parle de la haine qui va jusqu’au meurtre des laïques et des athées, de l’apostasie et de l’excommunication. Je ne suis affilié à aucune chapelle, ni parti, je m’exprime comme homme libre. L’écrasante majorité de nos compatriotes sont intégrés, ce sont des citoyens normaux. D’ailleurs que je sache, plein d’amis ont envoyé leurs enfants s’installer en France. Ils réussissent et s’épanouissent pleinement, ils ont juste besoin qu’on les oublie. Quant à la diversité, c’est une réalité contre laquelle personne ne peut quoique ce soit, c’est une donnée sociétale et nationale. Mais il faut rappeler que ce n’est pas nouveau, la France a toujours été une terre de passage et donc une terre de mélange et de brassage des populations des cultures et des civilisations, cela vient de très loin. Faut-il rappeler que la France affiche le taux d’exogamie le plus élevé au monde. Oui! je persiste et signe, et je réitère l’éloge de la diversité.

Parole du prophète : « Un jour, un compagnon du prophète surprend celui-ci en train de pleurer, et lui demande la raison de ces larmes qui lui fendent le cœur. Le prophète lui répond entre deux sanglots : j’ai vu que dans le futur, j’allais témoigner contre ma propre communauté »

Une bonne journée!
Je reviendrai avec d’autres tweets, si vous appréciez. Il faut occuper l’espace, c’est un de mes slogans.

par Khaled Slougui

Suivez-nous