Paris je ne t’aime plus

Paris, je ne t’aime plus!
L’annee passee, j’ai parle de toi en faisant appel aux mots de l’immense Taha Hussein  » la ville de l’ange et du diable ».
Cette annee, deux moins que rien, deux nains, Jupiter et son ministre de l’intetieur n’ont pas voulu te proteger, parce qu’ils ne te meritent pas.
Mais t’inquietes, sous ton pont de Bercy, un pholosophe assis, des musiciens, quelques badauds, puis des gens par milliers veillent sur toi. Eux t’aiment d’un amour qui ne se laisse pas mesurer, sinon il serait miserable, aurait dit Shakespeare.
Allez ma belle, remets-toi, promis lors de mon prochain passage, je t’inviterai a danser sur un aur de jazz au caveau de la Huchette.
Je t’adore!

par Khaled Slougui

Suivez-nous